Les yeux grand fermés
Festival d’art sonore et
radiophonique
3 4 5 juin 2022
Théâtre Saint-Gervais Genève

PRENDRE LA TANGENTE

Pour cette nouvelle édition, Les yeux grand fermés prennent la tangente, en offrant aux auditeur.trices-spectateur.trices des récits d’errance ou d’échappées belles, de dérives ou d’évasion, de chemins de traverse et autres pas de côté, qu’ils soient manqués ou salutaires. Douée dans l’art de se réinventer et de transmettre avec créativité, la radio est le canal idéal pour écouter et faire entendre celles et ceux qui ont décidé de ne pas emprunter le chemin qui leur était tracé pour prendre leur envol. Et nous avec elles.eux !

Des pièces radiophoniques de référence
Des créations récentes
Une conférence dans le noir
Deux performances
Un concert spatialisé
Un spectacle bruité pour enfants
Un atelier de fiction radiophonique pour enfants

Le temps d’un week-end, Les yeux grand fermés propose une plongée auditive dans le monde de la création sonore et radiophonique

News

Le son du mois

Envoyé spectral
Un documentaire de Philippe Baudouin
Marc pratique la ‘transcommunication instrumentale’, une méthode imaginée par Thomas Edison pour communiquer avec les morts. Entre technologie et spiritisme, il tente d’enregistrer sur sa vieille radio les voix de l’au-delà. Selon lui, les morts parlent entre les fréquences. Policier en région parisienne, il lui arrive même d’utiliser ses facultés de médium dans le cadre de ses enquêtes… Confidences au coin du poste.

Rediffusions

Programme 2022

vendredi 3 juin

Ouverture – 18h

Message de bienvenue 7e étage

Séance 1 – 18h30

7e étage – Durée: env. 1h15

  • Courage fuyons – Celia Dessardo (BE)

    2018, 51’, Alter ego films asbl

    Dans le dédale des ruelles, sur la place du marché aux puces, dans les cuisines intérieures ou dans la chaleur d’un café, je pose la même question aux habitant.es : “au cours de votre vie, avez-vous fui quelque chose ?”.
    On me raconte des bribes de vie, on me recommande à un voisin, on se passe le mot. De bouche à oreilles, ma collecte d’histoires brasse les mémoires, remue le passé, s’amuse des sonorités, et voilà que la fuite prend des airs d’éloge qu’on ne lui connaissait pas. Une philosophie politique de la vie se fait jour. Un certain art de la fuite.

    Une création de Celia Dessardo / Montage : Valène Leroy et Corinne Dubien / Mixage : Aline Gavroy / Production : alter ego films asbl / Soutiens : ACSR, Fonds d’Aide à la Création Radiophonique de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Fonds Gulliver

  • Les Braqueurs, (1/11) : François – Pascale Pascariello (FR)

    2017, 15’, ARTE Radio

    Braquer une banque, dévaliser une bijouterie, attaquer un fourgon blindé… Un casse se prépare comme le tournage d’un film. Trois grands braqueurs racontent leur dangereux métier.
    Protagoniste de ce premier épisode, François Troukens grandit en Belgique avec un père ingénieur agronome et une mère professeure, dont il déteste le mode de vie “écolo-hippie”… A 23 ans, il bascule et organise sa première attaque en se faisant enfermer dans la chambre forte…

    Une création de Pascale Pascariello / Réalisation : Sara Monimart / Musique originale et mix : Samuel Hirsch / Production : ARTE Radio

  • Ne sois pas égoïste de coups – Guillaume Abgrall (BE)

    2012, 2’59, ACSR – Collection Empreinte

    Sur le ring, le boxeur s’essouffle, perd sa lucidité, s’accroche à la voix du coach, à l’écho de la foule qui tournoie.

    Une création de Guillaume Abgrall / Prise de son : Guillaume Abgrall, Pauline Antonin, Catherine Bouckenaere, Maxime Coton, Didier Tchuilieu / Mixage : Yvan Hanon / Production : ACSR

  • Tango + Der Letzte Platz – Jon Rose (AU)

    1993, 1’33 + 2’23, Pulled Muscles (music satire on sport, politics and the violin), Label Immigrant

Performance 1 – 21h

7e étage — Durée env. 45’

  • The Matter Of Radio – Jonathan Frigeri (CH)

    The Matter Of Radio est un projet live mêlant éléments de musique expérimentale, art sonore, performance, rituel, conférence et live radio drama. Il propose une errance à travers matière et espace radiophoniques et questionne leur relation avec l’être humain.

Séance 2 – 22h

2e sous-sol — Durée env. 1h15

  • Le mécano de l'évasion (7/9) : Le bruit du silence – Chedia Le Roij (BE)

    2022, 9’16, Par Chemins et Ruines

    « Dans le quartier d’isolement de Bruges, c’est tellement calme, que tu entends les mouches marcher. »

    Une création de Chedia Le Roij / Prise de son : Vincent Nouaille et Chedia Le Roij / Montage : Cabiria Chomel et Chedia Le Roij / Sound Design : Frédérique-Pierre Saget / Musique : Antonin Simon / Mixage : Aurélien Lebourg / Production : Par Chemins et Ruines / Soutiens : ACSR, Fonds d’Aide à la Création Radiophonique de la Fédération Wallonie-Bruxelles

    En présence de Chedia Le Roij

  • Paroles du dedans : Centrale de Saint-Maur – René Farabet (FR)

    1992, 63’, ACR, Radio France

    Dans ce programme se font entendre les voix nues de douze détenus de la prison centrale de Saint-Maur s’exerçant aux métiers du son (et auteurs eux-mêmes de bandes sonores) dans le “Studio du Tempsˮ installé par Nicolas Frize à l’intérieur de l’espace pénitentiaire. Au cœur de la forteresse carcérale, il est impossible d’oublier la situation de l’enfermement et de l’exclusion. Mais comme le rêve – et la fiction – le son a la possibilité de traverser les murs et, grâce à lui, la dialectique du dedans/dehors est enrichie considérablement.

    Groupe de réalisation : Philippe Bredin, Bernard Charron, René Farabet, Yvette Tuchband / Production : ACR, Radio France

  • Hors-champ – Dimitri Coppe (BE)

    2010, 6’57, ACSR

    Stop. Pied à terre.
    Un pas de côté. Un peu d’élan.
    Clin d’œil, pirouette. La tangente…
    Et pour finir : ligne de fuite.
    Sortie de champ.

    Une création de Dimitri Coppe / Production: ACSR

samedi 4 juin

Séance 3 – 11h

7e étage — Durée env. 1h15

  • Psychose à trois – Claire Hauter (FR)

    2007, 13’, ARTE Radio

    Face au psychanalyste, trois patients schizophrènes échangent en liberté sur leur maladie, dans une joute verbale hilarante et terrible. Énumérations de médicaments, de psys rencontrés ? Un air de Beckett ou de Ionesco pour une scène authentique : la folie racontée par ceux qui la vivent.

    Une création de Claire Hauter / Mixage: Christophe Rault / Production : ARTE Radio

  • Rémi et le psymobile – Claire Hauter (FR)

    2003, 50’48, Là-bas si j’y suis, France Inter

    Rémi, 42 ans, est un “schizophrène stabilisé”. D’après Freud, la schizophrénie est un trouble entre le moi et le monde extérieur, la définition vaut pour Rémi. Après 10 ans de lutte, de “camisole chimique”, Rémi rencontre Guy, psymobile, un thérapeute qui a longtemps travaillé dans la psychiatrie de secteur.

    Une création de Claire Hauter / Production : Là-bas si j’y suis, France Inter

  • La dernière séance – Benjamin Abitan (FR)

    2018, 30’, ARTE Radio

    Parce que son psy s’est endormi pendant leur séance, Benjamin décide de se venger. Il confie désormais ses états d’âme à son téléphone portable, sur lequel il commente ses diverses activités : croiser Éric Zemmour dans le métro, prendre des champignons hallucinogènes, faire l’amour avec sa compagne…  Une autofiction hilarante et virtuose sur la psychanalyse – et comment s’en débarrasser – face aux pouvoirs du récit. À noter, il s’agit aussi de la première fiction radio entièrement enregistrée au téléphone portable. 

    Une création de Benjamin Abitan / Réalisation : Benjamin Abitan et Samuel Hirsch / Texte et voix : Benjamin Abitan / Production : ARTE Radio

Séance 4 – 14h

7e étage — Durée env. 1h15

  • Looking for a Boys Band – Lucie Goldryng (FR) et Mathilde Miserez (CH-FR)

    Lauréates de l’appel à projet 2022, 17’53, Les yeux grand fermés, Héros-Limite et Le LABO — RTS–Culture — Création

    Afin de contribuer au développement de la création radiophonique en Suisse romande, Les yeux grand fermés se sont associés avec Le Labo (RTS) et les éditions Héros-Limite pour lancer un appel à projet à l’intention des auteurs.trices résidant.e.s en Suisse. Dans “Looking for a Boys Band”, les réalisatrices Lucie Goldryng et Mathilde Miserez suivent les différentes étapes du casting d’un film et utilisent cet espace pour faire advenir une parole qui révèle peu à peu une masculinité tendre et sensible. Les personnages fictifs opèrent comme des miroirs pour les candidats, leur permettant de se raconter eux même dans un brouillage entre fiction et réalité.

    Une création de Lucie Goldryng et Mathilde Miserez / Prise de son : Léa Célestine Bernasconi / Avec : Noah Mathez, Matteo Moschella, Niasse Bassirou et Louise Bompaix / Musique original : Léa Tissot-Laura / Montage : Lucie Goldryng avec l’aide de Clara Alloing / Mixage : Jean-Philippe Zwahlen / Production : Les yeux grand fermés, Héros-Limite, Le LABO — RTS–Culture / Soutien : Société Suisse des Auteurs / Remerciements :  Antoine Buisson, Milan Alfonsi, Julia Bothelo, Arthur Miserez, Joséphine Berthou, Ciel Sourdeau, Matteo Ibarra, Félicie Bield, Christophe Pithon, Anaïs Durmort, Adèle Goldryng, Sophie Goldryng

    En présence de Lucie Goldryng et Mathilde Miserez

  • Les hommes sont beaux – Marina Rollman (CH-FR)

    2021, 3’55, La drôle d’humeur de Marina Rollman, France Inter

    Dans cette chronique, l’humoriste Marina Rollman nous conseille de nous aimer, de nous kiffer…

  • Un autre homme est possible – Charlotte Bienaimé (FR)

    2018, 46’49, Un podcast à soi, ARTE Radio

    Comment réfléchir à sa masculinité ? A l’heure des combats féministes et du mouvement #MeToo, comment se construisent les identités masculines ? Quels stéréotypes de genre pèsent sur les hommes ? Quels rapports de domination existent entre eux ? Pourquoi certains vont jusqu’au viol ? À l’inverse des masculinistes qui cherchent à retrouver une virilité perdue, comment déconstruire ses pratiques de domination, ses injonctions intériorisées à la virilité ? C’est ce que j’ai cherché à comprendre dans ce podcast. Parce qu’interroger les masculinités est un enjeu féministe, une pratique nécessaire pour faire changer les rapports de domination.

    Une création de Charlotte Bienaimé / Réalisation et musique originale : Samuel Hirsch / Prises de son, montage, textes et voix : Charlotte Bienaimé / Lectures : Roman Kane / Production : ARTE Radio

Séance 5 – 16h

7e étage — Durée env. 1h

  • Jouer avec le feu – Chantal Dumas (CA)

    2006, 6’05, ACSR – Collection SilenceRadio

    Battements, souffles, craquements, pulsions. Autant de signes de vie et de mort, et autant de sons qui naissent, se propagent et s’éteignent.

    Une création de Chantal Dumas / Production : ACSR

  • Radio Canicule, quand les lesbiennes chauffaient les ondes de Radio Pleine Lune – Lestime, Queer Code et le collectif Notre Histoire compte (CH)

    2022, 35’, Radio 40, Archives contestataires

    Quatrième épisode de la série Radio Pleine Lune et ses « vies ultérieures ». Cette émission retrace l’histoire du “quart d’heure lesbien” Radio Canicule, produit par des lesbiennes dont certaines étaient issues du groupe Vanille-Fraise, et diffusé sur la plage horaire de Radio Pleine Lune entre 1990 et 1992.

    Une création collective de Lestime, Queer Code et les membres du collectif Notre Histoire compte (Carolina, Christiane, Martine, Vivianne, Isabelle, Flobé, et les participantes aux ateliers : Émilie, Victoire, Lorraine, Nathalie, Noémie, Birgit et Corinne…) / Réalisation des émissions lesbiennes sur Radio Pleine Lune : Claire S, Rina N, Patricia M et Barbara K / Production : Archives contestataires

    En présence de Claire Sagnières et Christiane Parth (Radio Canicule)

  • Zadio Rad – Lucas Krishnapillai (CH)

    2021, 8’35, Le Labo – RTS Culture

    Au milieu des barricades : une voix se fait entendre. Cʹest celle dʹune radio éphémère qui circule sur les ondes pirates de la colline du Mormont. Cris de ralliement et déclarations dʹamour à la ZAD…la radio se fait lʹécho de la lutte. À partir dʹenregistrements retrouvés et de paroles glanées sur le terrain, Lucas Krishnapillai et Ella Stürzenhofecker vous proposent de replonger dans la journée dʹévacuation de la ZAD dʹEclépens…à lʹécoute de Zadio Rad.

    Une création de Lucas Krishnapillai, en collaboration avec Ella Stürzenhofecker, à partir des sons de Loose antenna et Libradio, avec un court extrait du Slam d’Alain Damasio pour la ZAD de la Colline du Mormont, mis en musique et mixé par Laurent Pernice, du groupe Palo Alto / Mixage : Renaud Millet-Lacombe / Production : Le LABO — RTS–Culture

    En présence de Lucas Krishnapillai

  • Où vas-tu petit garçon – Brigitte Fontaine (FR)

    1972, 3’46, Brigitte Fontaine, Label Saravah

Conférence dans le noir – 17h30

2e sous-sol — Durée env. 1h15

  • Le parti pris de l’ouïe – Delphine Saltel (FR)

    Et si la parole se déployait plus librement dans l’obscurité ? Toute l’attention est entièrement concentrée vers cet espace indéfini et grouillant d’images qu’est celui de la pensée donnée en partage. C’est ainsi que nous nous réunissons autour de la documentariste Delphine Saltel pour une conférence dans le noir. Dans son podcast mensuel “Vivons heureux avant la fin du monde”, elle explore nos incohérences et les solutions possibles. Mêlant questionnement personnel, tribulations domestiques, reportages et entretiens avec des chercheurs et des activistes, elle nous alerte, nous éveille et nous rassure sur un autre monde possible. Pour sa conférence, elle nous éclaire sur son savoir-faire en matière d’art radiophonique et nous propose un parcours dans les émissions et les œuvres qui ont marqué son travail.

Séance 6 – 20h

2e sous-sol — Durée env. 1h15

  • Étude aux chemins de fer – Pierre Schaeffer (FR)

    1948, 2’53, Cinq études de bruits, INA

    Le train entretient depuis longtemps un rapport privilégié à la musique. Nombreux sont les compositeurs qui ont tenté de rendre par l’écriture instrumentale le son du train. Y a-t-il, à l’inverse, une possibilité à partir de “vrais trains” de faire de la musique ?

  • La anunciante – Chris Watson (GB)

    2011, 4’, El Tren Fantasma, Label Touché Music

  • Braguino ou la communauté impossible – Clément Cogitore (FR)

    2017, 59’, Création On Air, France Culture

    Clément Cogitore rencontre une famille de vieux croyants orthodoxes ayant, depuis la fin du XIXe siècle, fait le choix de se retirer de la civilisation et de poursuivre leur rêve d’utopie au plus près de la nature, sur une île en pleine forêt de Sibérie.

    Une création de Clément Cogitore / Adaptation et réalisation : Gilles Mardirossian / Audiodescription : Séverine Skierski / Avec la voix de : Victor Ponomarev / Avec : Gilles Mardirossian (Chargé de réalisation), Sacha Braguine (Vieux croyant), Clément Cogitore (Artiste et réalisateur) / Prise de son et mixage : Stéphane Desmond / Production déléguée : Irène Omélianenko
    Diffusée sur France Culture le 28 septembre 2017 et disponible sur radiofrance.fr et l’application Radio France

Performance 2 – 22h

2e sous-sol— Durée env. 1h

  • Ce sera tout à fait comme à la radio – L’équipe du LABO de la RTS

    Un anniversaire performé pour fêter les 10 ans de l’émission Le LABO et les 100 ans de la radio en Suisse. Un voyage utopique dans un autre mONDE radiophonique avec des voix perdues, des archives retrouvées, une bruiteuse vivante et des complices opérants sur un authentique plateau radio.

    Une création de Carmen Sage et Gérald Wang / Bruitage : Caroline Ledoux / Technique son : Charlotte Fernandez / Avec la participation de : Jonas Pool, Isabelle Cornaz, Didier Rossat, Jean-Philippe Zwahlen, Marc Frochaux et David Christoffel / Regard et oreilles extérieures : Emilie Bender et Dominique Stalder / Supervision technique : Jérémie Conne

    Une performance en hommage à David Collin, fondateur du LABO

dimanche 5 juin

Séance 7 – à l'aube, 6h

7e étage — Durée env. 1h30 — Séance gratuite, croissants offerts

  • Le rêve de Jean – Adrien Chevrier (FR)

    2018, 5’57, Monobloc

    Un homme dans un lit d’hôpital rêve de la Russie, d’un train et de son contrôleur.

    Une création d’Adrien Chevrier / Production : Monobloc

  • L'oreille aux portes. Dans les archives de Nicolas Frize à l’hôpital de Saint-Denis – Manon Prigent (FR)

    2019, 58’, L’Expérience, France Culture

    Le compositeur Nicolas Frize redécouvre après 25 ans les bandes magnétiques sur lesquelles il a gravé, en 1994, les sons de l’hôpital Delafontaine (Saint-Denis). D’une collection naît une partition. Manon Prigent nous fait entendre un artiste qui ausculte l’hôpital, celui d’hier et d’aujourd’hui.

    Une Expérience de Manon Prigent / Réalisation : Annabelle Brouard / Archives : avec les sons issus de la résidence “Patiemment ” de Nicolas Frize à l’Hôpital Delafontaine de Saint-Denis (1994-1995) / Numérisation des bandes magnétiques : Thiyagaruben Thiagaradjah au Studio du Temps / Prise de son : Cédric Chatelus / Mixage : Bernard Lagnel / Production déléguée : Aurélie Charon
    Diffusée sur France Culture le 13 octobre 2019 et disponible sur radiofrance.fr et l’application Radio France

  • 1+2 = 4 – Daniel Magnette (BE)

    2012, 21’16, ACSR

    Régis et Cédric se sont rencontrés il y a plusieurs années. Ils s’aiment, ils sont là l’un pour l’autre, mais leur espace doit s’ouvrir… Au cours d’une soirée, ils font la rencontre de Boris. Une histoire à trois démarre aussitôt. Avec des hauts et des bas, des nœuds et des joies.

    Une création de Daniel Magnette / Mise en ondes : Damien Magnette / Mixage : Christophe Rault / Production : ACSR / Soutien : Fonds d’Aide à la Création Radiophonique de la Fédération Wallonie-Bruxelles

Séance 8 – 11h

2e sous-sol — Durée env. 1h30

  • La cage, une Française dans le djihad (1/4) : Les failles – Céline Martelet et Édith Bouvier (FR)

    2021, 22’, ARTE Radio

    En mars 2019, Nessrine est renvoyée en France après avoir été arrêtée par les autorités turques à sa sortie de Syrie. Mise en examen pour “association de malfaiteurs en vue d’une entreprise terroriste”, elle est immédiatement incarcérée et séparée de son fils et de sa fille. Libérée après un an et demi de détention, Nessrine est aujourd’hui placée sous contrôle judiciaire dans l’attente de son procès où elle risque une très lourde peine. Elle suit une thérapie et tente de se reconstruire avec ses enfants.

    Une création de Céline Martelet et Édith Bouvier / Entretiens : Édith Bouvier et Céline Martelet / Prises de son et montage : Céline Martelet / Prises de sons à Raqqa : Noé Pignède, Ali Al Matroud, Faris Thakhera, Mohamed Al Wawi / Musiques : Abdulsattar Ramadam (Oud à Raqqa), The Weeknd “Save your tears”, Nea “Some say” / Réalisation et mixage : Charlie Marcelet  / Production : ARTE Radio

  • Parler pour un autre regard (1/3) : La promesse – Paola Stévenne (BE)

    2021, 47’34, asbl Ouria et atelier Graphoui

    En 2004, Paola Stévenne, cinéaste, rencontre des adolescents. Ils ont entre treize et dix-sept ans. Ils font de la musique. Elle filme leur processus de création. “Bboys/Fly Girl”, le film né de cette rencontre, nous donne à voir une génération. Mais en 2015, elle apprend la mort d’un jeune, Sean. Elle rencontre son père qui lui demande de partager l’image qu’elle a conservée de son fils. Commence alors un échange entre la réalisatrice et ce père qui nous parle et nous livre un autre regard.

    Une création de Paola Stévenne / Prise de son, mixage : Cyril Mossé / Production : asbl Ouria et atelier Graphoui / Soutien : Fonds d’Aide à la Création Radiophonique de la Fédération Wallonie-Bruxelles 

  • Cat City Memories – Christian Rosset (FR)

    1994, 12’03, Hörspiele, La muse en circuit

  • I Get on My Own a Special Way – Red

    2000, 6’18, Felk, Label Rectangle

Conte Radiophonique – 14h

3e étage — Durée env. 30′

  • 100 km à pieds – Restitution de l'atelier radiophonique pour enfants

    D’accord, des fois, il faut aller découvrir des trucs par soi-même, prendre l’air, le large, la tangente, la poudre d’escampette. Tout l’art, c’est de savoir fuguer sans disparaître – sinon les adultes, eh ben on les connaît… Mais pour faire l’école buissonnière, est-ce qu’il faut forcément s’installer dans un buisson ? 

    Cette séance est consacrée à la restitution de l’atelier de fiction radiophonique pour les enfants conduit par le duo Benoît Moreau et Marcin de Morsier. La diffusion du conte est précédée de l’enregistrement qui se fait en direct et en public. La séance est gratuite.

Spectacle tout public – 16h

7e étage — Durée env. 1h

  • Les aventures de Dolorès Wilson – La compagnie Les Belles Oreilles (FR)

    Ce spectacle propose une adaptation sonore et théâtrale de trois épisodes de la série jeunesse “Les Aventures de Dolorès Wilson” et donne vie à ce personnage de super-héroïne hors norme. L’univers sonore, réalisé par des bruitages en direct et l’accompagnement musical au ukulélé, embarque le public dans des aventures palpitantes pleines de cascades, de courses-poursuites et de rebondissements. Dolorès Wilson, alias  “l’intérimaire de l’impossible” est prête à tout !

    Directrice artistique, comédienne, bruiteuse : Delphine Prat / D’après les albums jeunesse de Mathis et Aurore Petit / Comédienne, bruiteuse : Maire Neichel / Comédien, musicien, bruiteur : Jean-François Leclerc / Technique : Vincent Collonges

Concert – 19h

7e étage — Durée env. 1h30

  • Même morts nous chantons – Marie Guérin (FR)

    2017, 59’57, Création On Air, France Culture

    Parmi des archives datant de 1915-1918 enregistrées dans des camps allemands, Marie Guérin découvre une ritournelle en Breton chantée par un prisonnier français, Charles Gueugnier. À partir de cet enregistrement et les cahiers de captivité du prisonnier, elle entame un dialogue entre reportage, enregistrements et manipulation électroacoustique. Réinjectant ces archives dans des magnétophones, ces « machines à fantômes », elle cherche une forme de décantation du support et tente de recomposer cent ans après une musique du 21ème siècle ; les chansons ne meurent jamais.

    Une création de Marie Guérin / Réalisation : Céline Ters / Technique : Pierrick Charles et Olivier Dupré / Documentaliste : Romain Couturier / Mixage : Alain Joubert / Soutiens : Césaré – Centre national de création musicale, L’abbaye de Noirlac, Studio de l’académie des arts de Berlin / Production déléguée : Irène Omélianenko
    Diffusée sur France Culture le 4 octobre 2017 et disponible sur radiofrance.fr et l’application Radio France

  • Transportées – Marie Guérin (FR)

    2022, 32’58, Commande de l’État français

    Cette nouvelle composition électroacoustique convoque les mémoires de nos ancêtres et est interprétée en live par Marie Guérin sur l’acousmonium. Inspirée par la trajectoire et les archives de la famille de Sadok Ben Rachid Bel Haj Youssef, la pièce cherche à tâtons du côté du souffle des rituels païens, de la modalité et d’une confrérie soufi féminine tunisienne. De la transe archaïque à la transe électronique, un fil musical circule de la Bretagne à la Tunisie. La viole d’amour de Jasser Haj Youssef entre en résonance avec ce chemin de transe.

    Une création de et par Marie Guérin (composition et machines) / Viole d’amour : Jasser Haj Youssef / Commande de l’État français, créée en 2022 lors d’une première coorganisée par Césaré, Centre national de création musicale de Reims et le Manège, scène nationale – Reims / Soutiens : DRAC Grand Est, Lautarchiv, Césaré – Centre national de création musicale, Le Logellou, L’Institut du Monde arabe, La Criée, La Muse en Circuit

Atelier de conte radiophonique pour enfants

100 KM à pieds

D’accord, des fois, il faut aller découvrir des trucs par soi-même, prendre l’air, le large, la tangente, la poudre d’escampette. Tout l’art, c’est de savoir fuguer sans disparaître – sinon les adultes, eh ben on les connaît… Mais pour faire l’école buissonnière, est-ce qu’il faut forcément s’installer dans un buisson ? Cet atelier pour les enfants de 7 à 12 ans est animé par Benoît Moreau et Marcin de Morsier.

Les rendez-vous :
Sa. et Di. 10h30-12h30 atelier pour enfants, gratuit
(présence requise les deux jours)
Di. 12h30-14h brunch
Di. 14h-14h30 enregistrement et présentation publique à l’issue de l’atelier, gratuit

Inscription à l’atelier :
g.menzi@saintgervais.ch
L’atelier est complet !!!

Appel à projet

Afin de contribuer au développement de la création radiophonique en Suisse romande, Les yeux grand fermés se sont associés avec Le LABO (RTS) et les éditions Héros-Limite pour lancer un appel à projet à l’intention des auteurs·trices résidant·e·s en Suisse. Sur plus de cinquante dossiers reçus, le choix s’est porté sur le projet Looking for a Boys Band de Lucie Goldryng et Mathilde Miserez dans lequel les jeunes réalisatrices suivent toute la durée d’un casting de cinéma, des premières rencontres jusqu’au choix final des comédiens. Leur création radiophonique est diffusée durant le festival, mais aussi sur les ondes, dans l’émission Le LABO (RTS) et en podcast sur le site des éditions Héros-Limite.

Infos pratiques et billetterie

Vendredi 3 juin, 18h – 23h15
Samedi 4 juin, 11h – 23h
Dimanche 5 juin, 6h – 20h30

Théâtre Saint-Gervais
Rue du Temple 5, 1201 Genève

Tarif: 2.– la séance/performance

Billetterie

Partenaires et soutiens

Soutiens
SSA (Société Suisse des Auteurs), FSRC (Fondation suisse pour la radio et la culture), La loterie romande, Fondation Emilie Gourd

Partenaires
Théâtre Saint-Gervais Genève, Editions Héros-Limite, RTS-Culture, Radio Vostok, AMEG

Les yeux grand fermés est un événement produit par Earthling son en collaboration avec le Théâtre Saint-Gervais Genève

Equipe et remerciements

Conception et programmation
Earthling son: Clara Alloing, Céline Carridroit, Marie Jeanson

Sonorisation :
Thierry Simonot
Sophie Mulliez
Marine Maye (stagiaire)

Coordination technique :
Matthieu Baumann

Scénographie :
Yvonne Harder en complicité avec Lisa Lua Harder et Carlota Ribi

Chargé de production et communication :
Xavier Bauer

Visuel
Harrisson
D’après “Portrait of a Ladyˮ de Alesso Baldovinetti (XVe siècle)

Site Web :
AMI (graphisme) et Cécile + Roger (développement)

Photographie :
Greg Clément

Jingle :
Antoine Läng

Remerciements :
Marine Maye, Anne Dumont, Léonie Baudry, Camille Dupon-Lahitte, Dimitri Coppe, David Mamie, Géraldine Beck (Archives contestataires), Emma Pajevic et Carmelo Iannuzzo (ACSR), Inès Dupeyron (L’Expérience – France Culture), ARTE Radio